J’ai l’assurance de mon salut

J'AI L'ASSURANCE DE MON SALUT
De manière général, nous vivons dans un monde, ou le sentiment de sécurité, de protection diminue. Il y a des menaces de toutes parts ; si ce n’est pas les OGM, c’est la grippe A ; si ce n’est la grippe A, alors c’est la fonte de la banquise… La vraie sécurité, celle qui ne dépend d’aucune circonstance extérieure, est la sécurité que le Seigneur nous donne... Il ne s’agit pas de sécurité sociale, mais de sécurité éternelle!
Nous allons voir la sécurité du chrétien, non pas sa sécurité au jour le jour, c’est-à-dire la protection que le Seigneur manifeste envers nous quotidiennement, mais notre sécurité éternelle. Autrement dit, nous allons nous arrêter sur un point important du salut que le Christ a accompli pour nous: l’assurance du salut...
De manière général, nous vivons dans un monde, ou le sentiment de sécurité, de protection diminue. Il y a des menaces de toutes parts ; si ce n’est pas les OGM, c’est la grippe A ; si ce n’est la grippe A, alors c’est la fonte de la banquise… La vraie sécurité, celle qui ne dépend d’aucune circonstance extérieure, est la sécurité que le Seigneur nous donne... Il ne s’agit pas de sécurité sociale, mais de sécurité éternelle!
Nous allons voir la sécurité du chrétien, non pas sa sécurité au jour le jour, c’est-à-dire la protection que le Seigneur manifeste envers nous quotidiennement, mais notre sécurité éternelle. Autrement dit, nous allons nous arrêter sur un point important du salut que le Christ a accompli pour nous : l’assurance du salut...
Quand la Bible parle de sécurité ou d’assurance du salut ou plus précisément de certitude de salut, elle veut dire que l’enfant de Dieu, le chrétien qui est né de nouveau, qui croit au Christ, ne pourra jamais déchoir, tomber de la grâce de Dieu au point de perdre son salut. Celui qui est devenu enfant de Dieu, qui est né de l’Esprit et sur qui Dieu a déposé son sceau, il lui appartient pour l’éternité! La Bible parle d’un Dieu Sauveur! Dieu sauve! Cela veut dire qu’il est celui qui fait tout, et qu’il SAUVE effectivement. Dieu ne me sauve pas au début et me demande de continuer mon salut, mais il me sauve et continue de me sauver et d’être mon Sauveur... Le Christ a acquis mon salut au Calvaire... Dieu a réalisé du début à la fin tout ce qui est nécessaire au salut! Celui que Dieu a sauvé une fois est sauvé une fois pour toutes! Cette sécurité ne trouve aucun fondement en moi. Ce n’est pas moi par orgueil ou assurance hautaine en notre propre force, mais par assurance en la promesse éternelle du Seigneur. C’est lui qui me préserve jusqu’à la fin! L’assurance du salut ne repose absolument pas sur le chrétien, mais sur la promesse de Dieu. Si je crois que Dieu m’a sauvé au début, pourquoi ne croirai-je pas qu’il me sauvera encore par la suite ?
Il est vrai que beaucoup de chrétiens évoquent certains versets de la Bbile et laissent croire qu’un chrétien n’est pas assuré de passer l’éternité avec le Christ et qu’il peut se voir refuser le royaume de Dieu. Mais ces passages sont difficiles. La Parole elle-même reconnaît qu’il y a des passages difficiles à comprendre. Par contre, d’autres passages sont limpides de clarté et de simplicité, comme Jean 10 : 28-29 que nous allons citer. Ils sont tellement faciles à comprendre et attestent le plus clairement possible que nous pouvons compter sur le Seigneur qui nous gardera jusqu’à la fin! En fin de compte, l’assurance du salut n’est qu’une autre manière de dire que nous croyons que tou dépend de Dieu quand il s’agit de notre salut!
Ecoutez ce que le Seigneur dit dans l’Evangile de Jean : "Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. Moi et le Père nous sommes un." (Jn. 10:28-3).
C’est le Père qui fait don des brebis au Fils, Jésus-Christ! Et alors le Seigneur affirme avec la plus grande force qu’il ne saurait laisser se perdre ceux que le Père lui-même lui a donnés! Si vous n’avez pas confiance en vous pour ne pas chuter, alors ayez confiance dans le Fils : elles ne périront jamais, promet-il! Penser que l’enfant de Dieu peut ne plus être enfant de Dieu et perdre son salut, c’est tout simplement manquer de foi! Si j’ai placé ma foi en Jésus comme mon Sauveur aujourd’hui pourquoi je ne le ferai pas demain, puisqu’il me promet qu’il me gardera. Il a promis de nous tenir dans sa main, parce que nous sommes le don du Père, le trésor du Fils qu’il reçoit de la main du Père. Et si par hasard la main du Fils était faible, ce qui est évidemment impossible, se joint à elle alors la main du Père : personne ne peut les ravir de la main de mon Père!

Les commentaires sont fermés.