Pourquoi prier?

POURQUOI PRIER ?
Le but de la prière est de marcher avec Dieu. La Bible décrit souvent nos rapports avec Dieu comme un voyage ou une marche avec Dieu. Enoch et Noé ont marché avec Dieu ; Abraham et David ont marché devant lui. La marche implique une manière, des habitudes et un style de vie qui nous lient à Dieu. Le grand but de la prière est de marcher avec Dieu dans une relation intime.
Notons deux caractéristiques de la prière en particulier dans cette marche avec Dieu.
1. La première peut être vue dans la rencontre d'Abraham avec Dieu concernant Sodome et Gomorrhe. Dieu dit qu’il a connu Abraham. Alors il vient vers lui de sorte qu'Abraham puisse le connaître à son tour plus profondément. Dieu, avant de juger les deux villes, se rend auprès d’Abraham pour lui offrir l’occasion de prier et connaître ainsi le Seigneur plus intimement. Dieu se révèle miséricordieux, prêt à sauver, lent à punir prompt à pardonner ! Dans cette action, le Seigneur annonce déjà l’oeuvre de Christ, le seul juste par qui les pécheurs seront épargnés. Et cela Abraham le découvre d’une certaine manière dans la prière.
2. La deuxième caractéristique de la prière est de travailler avec Dieu de sorte que sa volonté puisse être faite sur terre par nous pendant qu'il est dans le ciel. Tous les grands hommes de la Bible ont marché avec Dieu de cette manière. Leurs prières les ont conduits à le connaître de plus en plus, à comprendre les buts de son coeur, à identifier son activité, et à y répondre en travaillant avec lui. Citons encore une fois Abraham. Dieu ne voulait pas lui cacher ce qu'il allait faire des deux villes rebelles. Et Abraham put intercéder auprès de Dieu pour que le Seigneur exerce sa miséricorde et qu’il sauve les hommes. La prière est le moyen d’imiter le Christ, quand il dit : "mon Père travaille jusqu’à présent et moi aussi je travaille". (Jean 5:17)

Poème
Seigneur Jésus, ton amour sublime pour moi.
Te Fit pour ci-bas ton trône éternel quitter.
Tu ne veux, comme proie, garder ta divinité.
Et esclave tu devins, pour mourir sur le bois.
Une couronne d'épines est ton diadème.
Des crachats inondent ton visage meurtri.
Au Père Tout-puissant tu remets ton esprit.
Après avoir enduré angoisse suprême.
A ce prix, Sauveur, tu deviens mon espérance,
Source, soutien et appui de mon assurance.
A toi, toute ma reconnaissance, Emmanuel !
Tu meurs pour moi, Jésus mon roi : fais qu'à cette heure
Je ne vive que pour toi, qu'au monde je meure.
Et qu'à toi, mon Seigneur, je demeure fidèle.

Les commentaires sont fermés.