Deux cultes
Deux cultes
Tous les Dimanches cultes A 9H00 et A 11H00 Bienvenue à tous!!!
23 March 2017

Eglise Evangélique Baptiste de CAEN

Adresse
32, Rue Jean Mermoz - 14000 CAEN
Téléphone
02 31 84 78 44
Qui est Jésus-Christ ?
Vous voulez savoir qui est vraiment Jésus ? Vous pouvez trouver la réponse ici !
Je continue

Vous trouverez, en cliquant sur les liens suivants, les documents proposés lors de l'étude biblique du mardi. Ils aident à aborder Jean 1: 1-18. 

 

Structure de Jean 1 : 1-18

L'incarnation

Questionnaire

Les Psaumes sont l’un des livres qui ont le plus nourri les croyants à travers les âges. Ils ont été et sont encore le refuge des malheureux qui souffrent l’injustice, des victimes de la méchanceté des hommes, des persécutés et méprisés pour rien ! Ils ont été aussi le vert pâturage où se nourrissent ceux  qui souffraient de la maladie, ceux qui étaient haïs sans cause, ceux qui soupiraient après Dieu ! C’est là qu’il s’offrait à eux, qu’il s’offre à nous tous encore ! Lire les Psaumes c’est rejoindre la foule des témoins qui ont reçu le réconfort, qui ont senti la joie déborder leur cœur, qui ont lu leur propres combats et luttes intérieures. Ces Psaumes sont les prières d’hommes conduits par l’Esprit ; nous les avons comme don de Dieu pour nous aider à exprimer ce qu’il y a de plus profond dans notre cœur.

Mais les Psaumes ne nous révèlent pas seulement la nature humaine, ses combats, ses luttes, son espérance, sa joie ; ils nous dévoilent et nous présentent aussi le Dieu qui noue une relation unique avec l’homme. C’est dans les Psaumes que nous voyons comment la théologie s’incarne dans la vie, comment ce qui est dit de Dieu de manière abstraite parfois, se concrétise merveilleusement dans la vie de ses fidèles. L’âme des psalmistes est en réalité l’âme de l’humanité qui a soif de Dieu, qui le cherche, qui soupire après lui, qui le veut comme source de son bonheur. Il est vrai que l’humanité s’égare loin du vrai Dieu pour boire de l’eau qui ne désaltère pas. L’homme est facilement porté vers le péché qui le laisse seul sans la présence de Dieu. Et sans Dieu, l’homme est amputé de sa vie réelle. Mais les psalmistes nous apprennent absolument la profondeur de la communion que nous pouvons vivre avec le Seigneur. C’est un ensemble d’expériences de vie, un large éventail des émotions et situations humaines ; ce sont surtout une révélation sur le genre de relation que Dieu recherche avec les hommes.

Les Psaumes sont une oasis qui offre au voyageur sur le chemin de la vie, un temps de calme et de repos à l’ombre du Seigneur. S’il est poursuivi par les tourments de la vie, il y trouvera de quoi se consoler, s’il est dans la joie, il y trouvera de quoi chanter et louer son Dieu. Dans cette oasis, le voyageur lui-même est invité à devenir comme le palmier chargé de fruits, comme l’arbre près du courant d’eau, dont le feuillage ne se flétrit point.

Ce livre est un guide qui nous initie et nous offre aussi la possibilité d’approfondir notre compréhension de la vie spirituelle. Ouvrons-le pour qu’il nous arrose et répande sur nous les pluies de bénédiction !

Jamel

 

Quel est le sujet principal des Psaumes ? Le Messie Jésus ! C’est d’ailleurs Lui qui le précise à ses disciples, après sa résurrection : «C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les Psaumes. Alors il leur ouvrit l’esprit, afin qu’ils comprennent les Ecritures» Luc 24 : 44. Ce beau livre annonce donc le Christ, comme nous le voyons dans les prédications du mois de juillet, et comme nous le voyons à travers toutes ses pages. Mais il est important pour nous de voir aussi les Psaumes dans la vie de Jésus ! Jésus dans les Psaumes et les Psaumes dans la vie de Jésus. Il s'y est référé à de nombreuses reprises ; nous savons qu’il les a même chantés avec ses disciples ; nous savons aussi lesquels il a chantés! En effet, le peuple d’Israël a l’habitude de chanter les Psaumes 113 à 118, appelés le Hallel à la fête de Pâque. Le Seigneur et ses disciples, «après voir chanté les cantiques, ils se rendirent à la montagne des Oliviers» (Mt 26 :30). Il a ainsi respecté les traditions de son peuple.

Lisant les Psaumes, Jésus s'y est reconnu ; il s'est identifié avec le psalmiste bien des fois. Plus, il ne s'est pas seulement identifié, il a lu dans les Psaumes son propre destin, ou, si vous voulez, le dessein de Dieu pour lui... Il savait qu’il s’agissait de lui et non d’un autre. Il savait aussi de quelle mort il allait mourir, quel allait être son triomphe, quelles allaient être les bénédictions qui découleraient de son œuvre salvatrice…

Jésus était le juste souffrant, il y était l'homme trahi par l'ami qui partageait son pain, il était le persécuté sans motif… Mais il était le aussi Sauveur, le Bon Berger, le plus bau des fils de l’homme, le Seigneur de David, celui qui meurt par amour pour les pécheurs… Jésus, quand il se retirait dans la solitude de la montagne, comme nous le voyons souvent le faire, j'aime à imaginer qu'il priait et louait son Père en se remémorant  des psaumes... Ces cantiques, entendus dans la synagogue et dans le temple, étaient pour lui ce qui exprimait le mieux son cœur, sa relation au Père. C’étaient encore les Psaumes que Jésus citait en rendant son denier soupir : « Père, je remets mon esprit entre tes mains » (Psaume 31 :6).

Si les Psaumes, et les Ecritures de manières générale ont fait partie de la vie du Seigneur, il doit en être ainsi de nous ! Imitateurs de notre Seigneur, nous ne manquerons pas de nous imprégner de ce livre hautement spirituel. De fait, ce livre a toujours nourri la vie des chrétiens, parce qu’il parle le langage de la vie réelle devant Dieu, la vie de Jésus vécue dans la communion et dans la dépendance radicale du Père.

Jamel

 

 1 Corinthiens 6

L’église de Corinthe se distinguait des autres par de très nombreux défauts. Non contents de se diviser et d’accueillir avec fierté les prétendus frères libres, ils allaient jusqu’aux procès les uns contre les autres et à la débauche.

Ce qui était un comportement presque normal avant d’être chrétien, ne l’est absolument plus, surtout que le corps création de Dieu est le temple du Seigneur et doit donc être utilisé pour le glorifier.

 

1 Corinthiens 5

Outre les divisions, l’église de Corinthe connaissait d’autres problèmes liés à l’immoralité en son sein. Loin d’être des attitudes de tolérance et de liberté, les duplicités à l’égard du mal révèlent plutôt l’orgueil du coeur ! Paul donne des conseils aux croyants quant à leur relation avec les chrétiens qui demeurent dans le péché et avec les incroyants.

Nous contacter

Adresse
32, Rue Jean Mermoz 14000 CAEN
Téléphone
02 31 84 78 44

Cultes

Culte à 9h00
Premier culte : 09h00-10h30
Culte à 11h00
Deuxième culte : 11h00-12h30